Appel à candidatures – Bourse doctorale : Analyse des images et des vidéos sur le changement climatique – UCLouvain

Contexte du recrutement

Le Centre de recherche en communication (qui fait partie de l’Institut Langage & Communication, UClouvain, Belgique) propose une bourse de doctorat de trois ans dans le domaine de l’analyse des images et des vidéos. Cette proposition fait partie d’un projet de recherche interdisciplinaire paneuropéen sur l’analyse de la communication en matière de changement climatique. Vous travaillerez au sein d’une équipe de plus de 10 chercheurs et universitaires de Belgique, de France et de Norvège. La bourse débutera entre le 15 novembre 2020 et le 15 janvier 2021 pour une durée de 36 mois. L’offre est ouverte jusqu’au 30 septembre 2020, mais les candidats qui répondent à toutes les exigences peuvent passer un entretien avant cette date. Nous encourageons tout particulièrement les femmes à répondre à cet appel à candidatures, car nous sommes attachés à l’égalité des chances. En raison du contexte spécifique du Covid-19, les conditions de travail pendant les premiers mois du contrat dépendront de la situation sanitaire.

Contexte de la recherche

Le changement climatique est aujourd’hui sans aucun doute un défi pour l’humanité. Le rapport spécial du GIEC sur le seuil de 1,5 °C a mis en évidence les nombreuses conséquences dramatiques du changement climatique ; pourtant, la réponse de nos sociétés a été lente et parfois contradictoire. Les sciences humaines et sociales sont appelées à apporter une contribution cruciale à la compréhension de la manière dont les humains abordent et donnent un sens au changement climatique, afin de réduire le fossé entre valeurs et action, en utilisant des formes de communication innovantes pour favoriser l’action climatique.

Ce projet de recherche a pour objectif d’améliorer la compréhension scientifique des raisons pour lesquelles les sociétés restent partiellement indifférentes aux risques du changement climatique, et de comprendre comment des dispositifs multimodaux de communication peuvent contribuer à transformer l’apathie en action. Le projet se concentrera sur la Belgique, la France et la Norvège. La coopération entre des spécialistes en linguistique, sémiotique, droit, anthropologie et psychosociologie peut améliorer de manière significative l’état de l’art, en combinant l’expertise sur les textes et les images en tant que sources d’information sur les perceptions des individus et sur la culture, et l’expertise sur les facteurs sociaux et psychologiques qui influencent les comportements et les attitudes. En Belgique, la recherche sera entreprise en collaboration avec des organisations non gouvernementales : (1) une coopérative qui recevra une assistance pour transformer sa propre façon de communiquer ; et (2) un réseau d’associations, pour supporter la mise en place d’une nouvelle stratégie de communication sur les réseaux sociaux.

L’une des principales tâches du projet est d’accroître les connaissances sur l’aspect visuel des discours en ligne sur le changement climatique et sur l’atténuation du changement climatique. L’analyse des images et vidéos les plus « célèbres » (les plus vues, partagées et commentées) sur le changement climatique provenant de YouTube, Instagram, Twitter et Reddit, et de l’interaction entre les images et les textes verbaux, visera également à améliorer notre connaissance du rôle du contenu visuel dans l’atténuation du changement climatique.

Description du projet de recherche

Sur chaque plateforme, les images et vidéos les plus célèbres sur le changement climatique seront identifiées et collectées. Ces images seront analysées avec une approche sémiotique, utile pour comprendre la signification potentielle implicite des images, y compris dans leurs interactions avec les textes. La même approche sera appliquée à un corpus de commentaires sur ce contenu visuel, afin d’analyser comment les spectateurs réels produisent du sens par rapport aux images et aux vidéos. Les liens intertextuels seront également examinés. Cette analyse permettra une comparaison entre différents pays et différentes plateformes.

Les objectifs de la recherche sont l’identification des modèles et des tendances concernant les images les plus influentes sur le changement climatique dans les pays concernés. Nous visons à 1) identifier les configurations iconiques, narratives et rhétoriques dans le contenu à dominance visuelle concernant le changement climatique, et à 2) analyser les attitudes et les formes discursives des commentaires de ces publications, qu’elles soient en faveur ou contre la mobilisation pour le climat. Par exemple, comment s’expriment les différentes formes d’opposition aux politiques d’atténuation du changement climatique, dans les commentaires sur le contenu visuel mais aussi par le recyclage, l’utilisation et la manipulation de ce contenu ? Comment le climato-scepticisme s’exprime-t-il et s’articule-t-il à travers les désaccords et les conflits, en particulier par rapport aux contenus visuels et à travers ceux-ci ? Cette analyse contribuera à la compréhension de la manière dont les gens interprètent et manipulent ces images, et de la manière dont les images participent à la création de sens concernant le changement climatique et les pratiques d’atténuation du changement climatique. L’approche globale s’inspire de la tradition sémiotique, en prenant également en considération les contributions théoriques et méthodologiques de la socio-sémiotique et de la pragmatique.

Sur cette base, le doctorat vise à offrir des conseils pour une communication efficace sur le changement climatique. Le résultat de la recherche sera également un soutien scientifique à la production et au test de prototypes de dispositifs de communication multimodaux et innovants sur le changement climatique pour les partenaires, y compris par exemple la réalité augmentée et virtuelle. Les dispositifs et les prototypes seront produits par l’équipe du projet avec le soutien du MIIL (Media Innovation & Intelligibility Lab, UCLouvain) ; ils seront testés par le doctorant avec des techniques mises à disposition par le Social Media Lab de l’UCLouvain, en particulier l’eye-tracking, les interviews et les tests d’expérience utilisateur.

Le doctorant travaillera principalement à Louvain-la-Neuve, en Belgique, sous la supervision d’Andrea Catellani (IL&C, UCLouvain) et de Louise-Amélie Cougnon (MIIL, UCLouvain). Il sera affilié à l’Institut Langage & Communication. Les candidats de pays tiers sont responsables de l’obtention du visa ou des permis nécessaires.

Les activités du candidat seront notamment les suivantes :

– participer au programme de formation doctorale ;

– travailler activement sur une thèse de doctorat, dans le but de la défendre avant la fin de la période de trois ans ;

– contribuer activement au projet de recherche global ;

– rendre compte des résultats du projet de doctorat dans des articles scientifiques et lors de conférences, avec le soutien des directeurs de thèse.

Profil recherché

– Un master en sémiotique, études visuelles, communication, sciences de l’information et de la communication, linguistique ou tout autre diplôme similaire.

– Excellent dossier académique et fort intérêt pour l’analyse visuelle et multimodale et pour l’analyse de la communication sur le changement climatique.

– Maîtrise du français ; bon niveau d’anglais (minimum B2) ; la maîtrise du néerlandais et/ou du norvégien sera considérée comme un atout supplémentaire.

– Compétences en analyse sémiotique ou volonté d’acquérir de telles compétences.

– Compétences et familiarité avec l’analyse des corpus et images des médias sociaux ou volonté d’acquérir de telles compétences.

– Une expérience dans le domaine du changement climatique ou de la recherche sur le discours politique et les images est un atout, mais pas une exigence.

– Capacité à travailler à la fois de manière indépendante et au sein d’une équipe.

Procédure de candidature et calendrier

Si vous êtes intéressé par ce poste, veuillez envoyer par courriel au Prof. Andrea Catellani, andrea.catellani@uclouvain.be :

– un CV détaillé en anglais ou en français ;

– une copie des diplômes de licence (BAC) et de master ;

– un relevé de notes pour les diplômes de Bachelier (Licence) et de Master ;

– une lettre de motivation, décrivant au moins votre motivation et la façon dont votre profil répond à l’offre ;

– un exemple de texte académique en anglais ou en français ;

– les noms et coordonnées de deux personnes de référence dans le domaine universitaire.

Date limite de dépôt des candidatures : 30 septembre 2020.

Les candidats présélectionnés seront invités à un entretien (à Louvain-la-Neuve ou en ligne) en octobre 2020.

Les questions concernant cette offre peuvent être adressées à Andrea Catellani (andrea.catellani@uclouvain.be).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search