AAC Journée jeunes chercheurs « Infrastructures, écologie, paysage, sociétés et territoires »


www.ittecop.fr
Date limite d’envoi des propositions : le 28 février 2023 – 12h00

Les recherches sur les infrastructures portent sur des
questionnements clés du devenir de nos sociétés et des territoires
qu’elles structurent. Elles interrogent les conditions d’une interaction
viable entre les activités humaines et les écosystèmes. Elles
questionnent également les modalités d’une amélioration des
aménagements de ces infrastructures, afin de mieux prendre en
considération la biodiversité, le paysage et le bien-être des
personnes. Enfin, elles permettent de sonder la durabilité de ces
relations, en les confrontant aux évolutions socio-techniques
(modalités d’usage des infrastructures, innovations…), écologiques
(changement climatique, artificialisation des sols, pics de
ressources…) et institutionnelles (cadre juridique, pressions
budgétaires, partenariats public-privé…).

Dans ce cadre, en écho au projet européen BISON qui tient son
séminaire final les 6, 7 et 8 juin, le programme national de recherche
Infrastructures de transports, territoires, écosystèmes et paysages
(ITTECOP) et le réseau européen sur les infrastructures et l’écologie
(IENE) s’associent pour organiser un évènement dédié aux jeunes
chercheurs, doctorants, docteurs, post-doctorants (en cours), en
sciences de l’ingénieur, en sciences humaines et sociales ainsi qu’en
sciences de la vie. L’objectif est qu’ils fassent état de leurs travaux en
cours ou récemment achevés (plutôt moins de trois ans, mais toutes
les propositions seront prises en compte).

L’intérêt d’une telle manifestation est de proposer un panorama des nouvelles
thématiques et problématiques autour des infrastructures dans leur
diversité (ferroviaires, routières, fluviales, énergétiques, portuaires
ou aéroportuaires) et de croiser les approches avec les partenaires
opérationnels et les chercheurs confirmés.
Cette journée est destinée à promouvoir les échanges sur les
thématiques de recherche, les positionnements épistémologiques
(notamment entre recherche fondamentale et recherche à visée
opérationnelle, sur le statut du chercheur embarqué) et
questionnements méthodologiques. Elle vise aussi à favoriser une
rencontre entre les doctorants et jeunes docteurs, français ou
étrangers, les professionnels, les acteurs des territoires, et les
différents laboratoires. Elle est ainsi l’occasion de présenter des
résultats destinés à optimiser la réalisation des nouvelles
infrastructures respectueuses de la biodiversité et la gestion dans le
temps long de celles existantes.

Appel à communication
La journée est ouverte prioritairement aux jeunes chercheurs
(doctorants, post-doctorants ou ayant soutenu depuis moins de
trois ans
) en sciences de l’ingénieur, en sciences humaines et
sociales ainsi qu’en sciences de la vie.

Outre la qualité scientifique du travail de recherche, les critères suivants pourront être pris en
compte :
– la dimension interdisciplinaire ;
– la dimension spatiale et/ou paysagère dans l’approche ;
– l’usage visé par la recherche avec le caractère innovant de la
démarche du point de vue opérationnel ;
– la mise en perspective scientifique de haut niveau de la
problématique ;
– les approches internationales comparées.

Cet événement sera d’accès gratuit.

Il pourra figurer dans les références des chercheurs y ayant participé. Les communications
se feront en français ou en anglais, les résumés fournis devant être
rédigés dans les deux langues. En fonction des places disponibles,
les jeunes chercheurs présentant des communications pourront
être invités à participer aux échanges du séminaire final du projet
BISON (https://bison-transport.eu/).

Cette journée a notamment pour objectifs :
de mettre en lumière les recherches doctorales novatrices sur
les infrastructures (rail, route, fluviales, énergie, ports,
aéroports) et les sujets traitant des interactions avec les
territoires dans une approche ouverte : socio-économique,
environnementale, paysagère ou patrimoniale ; afin de
renforcer les échanges et les liens entre les milieux
universitaires et professionnels concernés ;
d’encourager les jeunes chercheurs à engager des travaux sur
les infrastructures dans leurs différentes dimensions
environnementales, paysagères, sociales ou patrimoniales et
d’inciter les enseignants et les centres de recherche à les
soutenir dans cette orientation.
de faire connaître et d’ouvrir le réseau ITTECOP et
l’association IENE.

Objectifs de la journéeAxes thématiques
Les communications attendues pourront porter sur l’analyse des projets d’infrastructures,
sur leur gestion, sur leur évolution au long du cycle de vie, au niveau local, national ou
international. Elles devront s’inscrire dans un ou plusieurs des axes suivants :


1. Les conditions de conciliation des infrastructures avec les objectifs de
préservation/conservation des paysages et de la biodiversité, ainsi que de réponse aux
enjeux climatiques et énergétiques.
Les communications étudieront des approches innovantes permettant de concilier
infrastructures et enjeux de paysage, de biodiversité, en tenant compte des cadres
réglementaires, des contraintes financières, des enjeux écologiques… Des analyses de
situations de « reconversion » d’infrastructures, ou du moins d’élargissement de leurs
fonctionnalités, seront bienvenues (« écoroutes », couplage d’infrastructures linéaires avec
des corridors écologiques, aménagements paysagers sous les lignes HT, etc.).

Les communications pourront porter sur les problématiques liées aux bases de données
(accessibilité, création, diffusion, fiabilité), et aux outils à disposition des chercheurs et du
public pour gérer ces masses de données devenues considérables dans le champ de
l’écologie et de la biodiversité.


2. Les procédures destinées à construire une gouvernance élargie lors de l’élaboration des
infrastructures, mais aussi de la construction des modalités de leur gestion sur le temps
moyen et long.
A ce titre, les communications porteront leur attention sur les mécanismes de concertation,
de participation, qui associent les opérateurs, les communautés de chercheurs, ainsi que les
personnes concernées par les infrastructures (usagers, habitants, riverains…). L’objectif n’est
pas de simplement présenter le dispositif, mais d’en apprécier le fonctionnement effectif (par
exemple, en quoi les prises de position peuvent peser sur la construction et la gestion des
infrastructures).


3. Une analyse réflexive sur les conditions d’élaboration des relations entre les acteurs
opérationnels (commanditaires, opérateurs…) et les communautés de chercheurs associés
au projet (sciences du vivant, sciences sociales…).

Les communications pourront aborder ainsi les conditions et effets d’une coopération entre
recherche et acteurs opérationnels, avec notamment un questionnement sur les conditions
d’une réciprocité dans l’échange des savoirs. Cela concerne aussi bien l’innovation
engendrée par l’élaboration de nouvelles méthodes suscitées par des conditions locales ou
techniques en relation avec les infrastructures que l’avancée dans le domaine de
l’accompagnement, que ce soit sur le plan de l’acceptation ou de la facilitation de nouvelles
procédures, normes voire réglementations.

Cet axe est ouvert aussi à des réflexions par rapport à la posture du chercheur/doctorant sur
ces sujets qui mobilisent des aspects techniques, spatiaux, économiques et écologiques
opérationnels lourds.
Il conviendra d’éviter les études de cas simplement descriptives. Les communications
devront insister sur les enjeux interdisciplinaires et s’appuyer sur une analyse documentaire
rigoureuse.

Calendrier
La date limite d’envoi des propositions est fixée
au 28 février 2023 – 12h00
Informations et propositions à saisir sur :
https://ittecop.fr/fr/cat-actualites/item/1126-
journee-jeunes-chercheurs-2023

La réponse à la proposition de communication
sera donnée le 30 mars 2023 et sera
accompagnée des modalités précises
d’intervention (temps imparti, horaires, atelier
concerné), lesquelles seront définies en fonction
du nombre de participants.


Le comité d’organisation et le comité scientifique
sont chargés de la sélection des propositions de
contributions et de l’organisation de
l’événement.

Comité d’organisation :
Bonin Sophie – ENSP Versailles – présidente
du Conseil scientifique d’ITTECOP
Autret Yannick – MTECT/CGDD –
ITTECOP/IENE
Charlotte Navarro – IENE/FRB
Agnes Baccelli : RTE – CILB
Raoul-Duval Judith– ZOGMA
Nicolas Hette-Tronquart – OFB
Pierre Taillant – ADEME

Comité scientifique :
ITTECOP : https://ittecop.fr/fr/conseil-
scientifique-cs
IENE : https://www.iene.info/iene/ > Scientific
and Expert Committee

Cette journée est organisée en partenariat
avec le MTECT (Ministère de la transition
écologique et solidaire) au travers du
programme de recherche ITTECOP, le réseau
IENE (Infrastructure and Ecology Network
Europe) l’ADEME (Agence de la Transition
Écologique), l’OFB (Office Français de la
Biodiversité), la FRB (Fondation pour la
recherche sur la biodiversité), les sociétés
membres du CILB (club infrastructures
linéaires et biodiversité) et l’IDRRIM (Institut
des Rues, des Routes, des Infrastructures pour
la Mobilité).



Citer ce billet
Catherine GAUTHIER (2022, 17 décembre). AAC Journée jeunes chercheurs « Infrastructures, écologie, paysage, sociétés et territoires ». Carnet GER ComEnSS (Communication Environnement Science Société). Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/n15o

Catherine GAUTHIER

Catherine Gauthier Maître de conférences Associée en Sciences de l'Information Communication Université Grenoble Alpes Conservatrice du Patrimoine Naturel

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search